Bourg-en-bresse et carrefours sonores pour aveugles

A Bourg-en-Bresse, 66% des carrefours à feux sont équipés de répétiteurs sonores pour permettre aux personnes aveugles et malvoyantes de traverser la rue en sécurité. Un très bon score pour cette ville de 40 000 habitants ! Christophe Mourgues, responsable Eclairage public et feux tricolores depuis 2009, nous raconte comment ces équipements se sont progressivement mis en place.

 

Choix et décisions pour les premières réalisations

La réflexion sur la mise en place de feux piétons sonores a rapidement émergé. De nombreuses questions se posaient : Quels lieux équiper en priorité ? Quel type de matériel choisir ? Quel mode de déclenchement privilégier ? Christophe Mourgues a intégré le service Feux tricolores de la ville de Bourg-en-Bresse en 2005. Sa première mission était alors d’auditer le parc complet pour contrôler la conformité des installations avec la réglementation.

En 2007, nous avons effectué les premières réalisations, explique-t-il. Nous avions alors retenu le déclenchement par bouton poussoir sur le mât du feu. Dès 2008, nous avons pris la décision de changer le mode de fonctionnement et pris l’option de la télécommande. Ceci pour éviter le vandalisme, les actes de malveillance et les déclenchements intempestifs.

Cette décision a été bien reçue par les usagers. Les personnes déficientes visuelles n’aiment en effet pas beaucoup les boutons poussoirs. Pour pouvoir appuyer dessus, il faut localiser le mât, ce qui est difficile quand on ne voit pas. Ces boutons sont aussi souvent confondus par le grand public avec des boutons d’appel de phase piétonne, ce qui augmente inutilement la pollution sonore.

La télécommande permet aux usagers qui en ont besoin de localiser la traversée à distance et de s’orienter facilement vers l’entrée du passage piéton.

La ville de Bourg-en-Bresse a choisi OKEENEA VOIRIE pour les premières installations.

A l’époque, précise Christophe Mourgues, nous avions le choix entre deux fournisseurs. EO GUIDAGE avait déjà une grande expertise sur le sujet des feux. Nous avons aussi voulu privilégier la proximité afin de faciliter les interventions et favoriser l’économie locale. Nous avons aussi été très intéressés par les outils de programmation sans fil et la possibilité d’ajouter les noms de rues.

La ville a fait l’acquisition du logiciel BLUEEO avec une licence de synthèse vocale en 2011. Ainsi, l’équipe du service Feux tricolores, en charge de l’installation, la maintenance préventive et curative, la programmation et le chiffrage, est désormais complètement autonome pour programmer les modules sonores. Le message « Rouge piéton » est systématiquement personnalisé avec le nom de la rue traversée pour faciliter le repérage et l’orientation des personnes aveugles et malvoyantes. Cette disposition a été rendue obligatoire par l’arrêté du 23 septembre 2015. Mais dans la préfecture de l’Ain, l’action a devancé la réglementation !

Logo couleur png de la ville de Bourg en Bresse
agir pour la promotion et l'insertion des déficients visuels en Rhônes-alpes

Les associations d’usagers au cœur d’un cercle vertueux

A Bourg-en-Bresse, la concertation des associations prend une place importante depuis plusieurs années. Comme l’explique Christophe Mourgues,

Une visite test a été organisée en avril 2012 avec des usagers membres de l’association FAF APRIDEV Rhône-Alpes pour s’assurer de la perceptibilité du message indiquant le nom des rues traversées. La visite a alors permis de confirmer l’intérêt de l’utilisation de la télécommande (disposition désormais prévue dans l’arrêté du 2 avril 2012), la nécessité d’augmenter la sonorité du message pour plus de confort et de sécurité et la complexité de certains carrefours. Suite à ces échanges, les modalités d’attribution des télécommandes via une convention ont été validées par le maire et diffusées par le journal de la collectivité.

 

L’association FAF APRIDEV Rhône-Alpes a pour vocation d’œuvrer à la promotion et l’insertion sociale ou professionnelle des déficients visuels de Lyon et de la région. Basée à Lyon, elle est également très active à Bourg-en-Bresse grâce à sa Présidente Anne Renoud. Interrogée au sujet des feux sonores, celle-ci loue la qualité de la collaboration avec les services techniques.

« Madame Carine MAITREPIERRE, chargée d’insertion, Service des Aînés et des personnes handicapées de la ville de Bourg-en-Bresse, nous consulte régulièrement pour connaitre nos priorités sur les nouveaux carrefours à aménager. Nous faisons également remonter les problèmes de pannes que nous pouvons constater sur le terrain. Le service intervient toujours très rapidement. »

L’association est également consultée dès qu’il y a un doute sur la formulation des messages. Cela a été le cas récemment dans le cadre de l’aménagement de la nouvelle gare des bus. L’aménagement a nécessité la création de nouveaux feux tricolores.

Nous avons organisé une visite de terrain avec une trentaine de personnes, associations de personnes à mobilité réduite et techniciens, explique Christophe Mourgues. Cette visite avait pour objectif d’obtenir l’avis des usagers sur l’aménagement, la sécurité, le guidage, les abribus, mais aussi bien sûr, les feux sonores.

La définition des messages diffusés par les répétiteurs a suscité des interrogations. Anne Renoud raconte :

Nous étions quinze personnes déficientes visuelles présentes lors de cette visite. Le nom de la rue où sont installés les nouveaux feux a changé. En effet, ce quartier est connu de tous sous le nom de « Champ de Foire ». Nous avons retenu de donner le nom de la rue traversée suivi du nom de l’angle de la rue. Par exemple : « rue du 4 septembre, angle rue Maginot. » Il en sera ainsi pour les trois traversées de cette rue. C’est une donnée objective et les gens vont s’approprier l’aménagement petit à petit. Grâce à cette concertation, nous espérons être arrivés à une solution satisfaisante pour tous.